En pleine polémique sur les violences policières Éric Ciotti veut interdire la diffusion de l’image de policiers…

Eric ciotti et les violences policière

Le 26 mai 2020, Eric Ciotti, député Les Républicains (LR) a déposé un texte de loi visant à interdire « la diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires, de policiers municipaux ou d’agents des douanes ». Les contrevenants risqueraient une condamnation à 15 000 euros d’amende et un an d’emprisonnement. Les forces de l’ordre doivent être « non identifiables dans l’espace médiatique, y compris sur les réseaux sociaux », dit le texte.

En faisant cela, Eric Ciotti dit vouloir mettre fin au « policier bashing» et protéger les policiers du « climat d’insécurité » alors qu’« il est devenu fréquent que [certains d’entre eux] ou leur famille soient menacés, voire suivis et agressés jusqu’à leur domicile ».

Un timing qui frôle l’indécence

Rappelons-le, cette proposition de loi intervient alors que le 23 mai, dans l’émission « On n’est pas couché », sur France 2, la chanteuse Camélia Jordana remettait la question des violences policières dans l’actualité médiatique en déclarant : « Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic. » Le lendemain de son intervention, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, jugeait ses propos de « mensongers et honteux ».

Puis, le 25 mai, la vidéo de la mort de Georges Floyd émeuvait le monde entier.

Dans ce climat tendu, Eric Ciotti a donc refusé de mener une réflexion large sur les réformes qu’il était possible de mener sur l’institution policière.

Face au sujet des violences policières, il propose une mesure qui fabrique l’impunité et renforcera la suspicion qu’une partie de la population ressent à l’égard des policiers.

Violences policières : pourquoi “tout le monde déteste la police” ?

Dans cette vidéo, on reparle de certaines des grandes affaires de violence policière et de leur traitement judiciaire pour répondre à cette problématique grossière : “pourquoi tout le monde déteste la police ?”

Please follow and like us:
error

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *