Hamon fait battre le coeur de Bercy

Ce dimanche 19 mars, dès 11h30, la Team Annakelsat était au rendez-vous, à Bercy, pour vivre le premier grand meeting de Benoit Hamon.

On vous raconte, minute par minute (ou presque), le récit de cette journée spéciale.


Benoît Hamon : l’outsider

Incapable de remporter les primaires, Benoît Hamon ? Incapable de rassembler son camp ? À 35 jours du premier tour de la présidentielle, le candidat du “futur désirable”, qui veut faire battre le coeur de la France, avait beaucoup à prouver. Il fallait réaffirmer sa volonté de “casser la machine à désespérer” (selon le joli mot de Camus), convaincre de sa “présidentiabilité”, faire vibrer le peuple de gauche. Une nouvelle fois, les pronostics des médias ont été déjoués : 15.000 personnes (25.000 selon les organisateurs) se sont réunies pour écouter leur candidat. 

DSCF0882.jpg


Le Meeting à Bercy

11h30 : Nous arrivons devant Bercy, où se presse déjà une petite foule, éparpillée par groupes. Les premières estimations commencent : 2.000 personnes environ ? Pas assez pour remplir Bercy en tout cas… Au fil des minutes, des cars débarquent, la file s’allonge. Des militants, dynamiques et souriants, nous demandent de rejoindre leurs rangs, sur le terrain, pour soutenir Benoît Hamon dans la dernière ligne droite. Elsa T. sourit, en refusant gentiment, un peu gênée : nous sommes ici en qualité de reporters…

11h43 : Dans la foule, une jeune femme nous accoste. Rebecca, 21 ans, est venue d’Epinay assister à son premier meeting. Elle hésite encore pour les présidentielles : Hamon ou Macron ? Plus tard, elle voudrait « faire du droit » ou se lancer « dans l’entreprenariat ». « Mais pas pour gagner des millions, précise-t-elle ».

12h : Le foule éparpillée s’organise progressivement : les gilets jaunes de la sécurité ouvrent le premier barrage. Elsa T. abandonne avec beaucoup de difficultés sa bouteille en verre qui contenait un remontant (du citron et de la menthe). Anna-la-rebelle dissimule son bouchon de bouteille dans sa poche pour la refermer discrètement dans la salle.

12h17 : Deuxième barrage. Hommes et femmes ont chacun leur file. Celle des hommes est beaucoup plus courte, beaucoup plus rapide aussi. Chacun y va de sa théorie : les sacs à main sont-ils plus longs à fouiller ? Il y a-t-il moins de personnel féminin dans les équipes de sécurité pour effectuer les fouilles ? Les plus grands esprits se réunissent dans ce think tank éphémère.

12h34 : Nous pénétrons dans le hall de Bercy (pardon, l’Accord Hôtel Arena). Nous nous munissons de la panoplie complète du parfait militant : pin’s, stylo, affiche, programme.

bracelet Hamon 001

DSCF0772

12h38 : Nous prenons place dans les fauteuils de porte P. En face, les gradins sont presque vides. La fosse est remplie au tiers. La tension est palpable : Benoît Hamon parviendra t-il à remplir la salle ?

12h40 :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=uPvTtmtLRxw&w=560&h=315]

12h47 : Des élus arrivent. Ils sont les premiers à s’exprimer à la tribune. Le speaker harangue le public, déjà en ébullition : « Êtes vous prêts à faire battre le coeur de Bercy ? »

12h53 : Un militant, interviewé par le speaker, déclare à toute la salle :

« J’ai voté Manuel Valls au primaire. (Il est hué par le public). Attendez, attendez ! Je suis venu ici parce que le PS est une grande famille et aujourd’hui, Benoit Hamon est mon candidat. (Acclamations du public). Je suis venu ici rappeler qu’il a été élu démocratiquement et que l’on doit respecter la parole donnée. Je voterai Benoit Hamon pour la france en 2017 car c’est mon candidat et qu’il va défendre nos valeurs ! La gauche va gagner ! »

12h54 : Un premier spot présente les visages de la #générationHamon.

DSCF0792.jpg

12h58 : Une violoncelliste entame la session des concerts

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=tFV2CIbf7X0&w=560&h=315]

14h35 : Le groupe Debout sur le Zinc arrive sur scène

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ejDBr_o79hs&w=560&h=315]

DSCF0807.jpg
Un journaliste et un caméraman recueillent en direct les impressions des militants

14h40 : Anne Hidalgo prend la parole

« Il faut voter pour ses convictions. Le vote utile, c’est le vote pour nos idées, pour nos valeurs, pour notre projet »

14h50 : Najat Vallaud-Belkacem prend le relais à la tribune

« Quel plaisir d’être parmi vous, parmi ceux qui trouvent normal, quand on est à gauche, de voter pour un candidat de gauche […] N’écoutez pas les experts en élection vous dire ce qui doit être. Engagez-vous ! »

14h59 : Un spot enthousiasme le public

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=sYcgI-8mcdA&w=560&h=315]

15h01 : Au tour de Christiane Taubira. Standing ovation du public. Emportée, Elsa T. se joint à la foule de Bercy pour crier : « Allez Tantine ! ». Au loin, on perçoit des « Christiane présidente ».

5097541_6_aea6_benoit-hamon-s-est-inscrit-dans-les-pas-des_ffb1a80ee8ec0cca220653f73c24f042.jpg

« Est-ce que vous réalisez que nous sommes invincibles et que nous saurons tout affronter ? Nous voyons bien dans cette campagne électorale, il y a quelques tentations dans l’air (rire général) […] Il y a la tentation de défendre un monde de brute, un monde injuste […] où la force serait la règle […]. cette tentation s’est incarnée dans une candidature. Il y a une autre tentation dans l’air, celle d’exacerber la colère et la frustration, qui viennent de réelles angoisses face à l’incompréhension d’un monde en profonde mutation mais aussi des colères et des frustrations qui sont implantés dans des passions tristes et laides  […] cette tentation là aussi, s’est implantée dans une candidature. Et puis il y a aussi dans l’air, une tentation de papillonner, de picorer ici et là, de transformer un programme en happening et de confondre un projet avec un biopic. Cette tentation aussi s’est incarnée dans une candidature. Benoit Hamon sait nous dire qu’il n’y a pas de fatalité, et c’est pour cela qu’il est en mesure de tracer la perspective d’une société en évolution. “Où que nous regardions, disait Aimé Césaire, l’ombre gagne, mais nous sommes de ceux qui disons non à l’ombre” »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=aMloaM7Cyj0&w=560&h=315]

Une voisine de la team Annakelsat, émue :  « Elle était bien, non ? »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=XaKDpHrkgdI&w=560&h=315]

15h14 : e groupe electro-pop General Elektriks monte sur scène. L’ambiance est toujours à son comble et un guitariste-pianiste ondule son corps de façon très… créative !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=xxJonxCxe5Q&w=560&h=315]

Elsa T., en riant : « Il est génial ! »

15h22 : De nombreux soutiens sont aux côtés de Benoît Hamon. Le présentateur les cite avec un plaisir non dissimulé : les médias parlaient d’un Hamon isolé et incapable de remplir Bercy… ce jour est la preuve de leur erreur.

Il y a (entre autres) :

  • Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes
  • Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable
  • Olivier Faure, député
  • Matthias Fekl, député PS
  • Arnaud Montebourg
  • Vincent Peillon
  • Christiane Taubira
  • Najat Vallaud-Belkacem
  • Anne Hidalgo
  • Thierry Mandon, secrétaire d’État à la Réforme de l’État et de la simplification
  • Jean-Vincent Placé, sénateur écologiste, qui se fait huer tout comme…
  • Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS
  • Edouard Martin, ancien syndicaliste, qui a notamment manifesté contre la fermeture d’ArcelorMittal
  • Charles Jossellin, économiste
  • Thomas Piketty, économiste
  • Dominique Méda, sociologue et philosophe
  • Michel Wieviorka, sociologue
  • Valérie Dozenic, comédienne
  • Bruno Masure, journaliste

« C’est une démonstration de force ! » dit Elsa. T, songeant déjà à un titre d’article…

15h40 : Benoit Hamon entre enfin sur scène. Il traverse toute la fosse, prend des selfies, sourit, salue. « Hamon, Président ! » retentit. Les drapeaux sont déchaînés. Dans mes mains, ma bannière tremble sous l’effet de 20.000 voix à l’unisson. La salle se lève pour saluer son candidat. Pendant 6 minutes, le candidat ne peut pas parler.

DSCF0791.jpg

15h48 : Pendant une minute, Bercy se tait, en hommage aux victimes des attentats.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=4Pih7TwsakY&w=560&h=315]

15h55 :

DSCF0850.jpg

« Je ne confonds pas Barrès et Zola, je ne confonds pas l’histoire de Fernand Braudel et celle de Charles Maurras, les dreyfusards et les anti-dreyfusards. Nous la gauche nous avons trop manqué de clarté. Nous avons manqué de clarté. Nous avons trop cédé de terrain aux déclinistes. Comme si on pouvait confondre Zemmour et Césaire »

16h04 : le public scande à nouveau : « Benoît, président, Benoît, président ! »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=wdE0c2oDRCQ&w=560&h=315]

Une voisine de la team Annakelsat, enthousiaste :  « J’étais au stade pour voir du rugby, récemment. C’était aussi chaleureux ! »

1004772-hamon-bercy.jpg

16h25 : Le candidat socialiste tacle Fillon et Emmanuel Macron, qui seraient deux visages d’un même parti : celui de l’argent.

« Ils ont peut-être le sens des affaires, moi j’ai le sens de l’Etat. N’est pas Michel Rocard ou le général de Gaulle qui veut »

« Vous êtes chômeur ? Créez votre entreprise ! Vous êtes pauvre ? Devenez milliardaire ! Vous n’avez qu’un t-shirt ? Achetez un costume »

16h30 :

« Omar, David, Jonathan, Sylvie, Bilal, Rebecca : vous êtes la France, ne baissez pas la tête. Soyez un peuple fraternel »

17h10 :

« Allez voir les Français en colère, déçus. Allez dans les cages d’escalier les places des villages. Allez, allez convaincre ce que plus rien ne convainc. Allez réconcilier les Français avec la gauche et la République. Allons ensemble jusqu’à la victoire. Vive la gauche, vive le grand peuple de France, vive la France, vive la République »

5097540_6_67f8_2017-03-20-a08ec21-1055-3wj5nh-j3ot7qfr_3244c1d54e5dfbce89feda2a9d9495b6


« Grands écrans, clips vidéos, musiques dédiées, mais aussi groupes de musique invités durant deux heures pour chauffer la salle, façon campagne de Hillary Clinton. Tout cela avec une sono saturée comme pour un match de basket. Beaucoup de bruit donc, et un chiffre annoncé : “25.000 personnes aujourd’hui à Bercy avec Benoît Hamon !” »

« Meeting de Bercy : Benoît Hamon tient son Bourget », Marianne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *