LONDON-GRAMMAR.jpg

Envoûter, \ɑ̃.vu.te\ Sens fig. Exercer un ascendant proche de la fascination sur la volonté, l’esprit, les sentiments. (Quasi-)synonymes : captiver, ensorceler, fasciner. 

Au cours d’un séjour à Paris, il lui arriva d’envoûter, par ce don de parole et son idéalisme, une vieille fille de bonne bourgeoisie (TharaudCruelle Esp.,1937, p. 60).

Définition du CNRTL

Dimanche 3 décembre, 20h22 : Anna K. erre dans le froid glacial, cherchant désespérément la silhouette du Zénith. Mais la bruine et la nuit noire n’auront pas raison de sa détermination sans faille et les dieux de la topographie décident enfin de la délivrer (Anna utilise l’application « Plans », si vous êtes tristement prosaïque).

Dans la salle, les semelles collent déjà au sol : des bières ont été renversées. Les enceintes diffusent des morceaux indie-pop.

– « On go en refill ? » 

Traduction : « Désirez-vous prendre une autre bière, mon ami ? » 

Spectateur près d’Anna K.

Capture d’écran 2017-12-04 à 21.41.11.png
Dan et Hannah dans les coulisses du Zénith (source : Instagram du groupe)

Les uns somnolent, la tête sur leurs écharpes épaisses, les autres se prennent en selfie sur Snapchat, ce qui inspire des murmures à peine excessifs à un spectateur bougon : « Oh mais immolez-vous avec vos photos de merde ! ».

À 21h04, trois silhouettes apparaissent sur la scène. Les premières notes de « Who Am I » retentissent, électrisant le public. Après le très rythmique « Flickers », le groupe délivre une superbe reprise de « Nightcall ».

Pardonnez la qualité de l’image (les tentatives de zoom ratées, les flous… l’appareil de mon téléphone était très fâché avec les contrastes) :

« J’adore cette ville. J’ai beaucoup de famille à Paris, je suis venu souvent quand j’étais jeune. On ne s’attendait pas à avoir autant de succès ici. Vous avez toujours été là, merci beaucoup ! C’est toujours un privilège de venir chez vous ! »

Dan

london-grammar-paris-concert-photo-01
Photographie de Carsten Wilde

« Je suis désolée, ma français est merde. Dan knows how to speak a number of languages, it’s starting to be a little bit annoying (rires). Anyway, thanks for waiting for this second album. We have no excuse : we were just drinking tea. Dan, how do you say « we are very happy to be here ? » »

Dan sait parler un bon nombre de langues, ça commence à être agaçant ! (rires) Bref, merci d’avoir attendu ce deuxième album. Nous n’avons aucune excuse : on était juste en train de boire du thé ! Dan, comment tu dis « nous sommes très heureux d’être ici » ?

Hannah

Le trio interprète un de ses classiques : « Wasting My Young Years ». La foule chante en choeur le refrain, battant la mesure avec ses pieds. Viennent ensuite « Hell To The Liars » -dans une sublime lumière rouge-, « Hey Now » et « Sights ».

« Il y a un malaise côté jardin »

Le talkie-walkie du pompier près d’Anna K.

Hannah s’inquiète pour la spectatrice évacuée, lui souhaite un bon rétablissement et s’assoie sur le tabouret de son piano. Elle explique : il y a quelques jours, elle n’a pas réussi à passer la note la plus haute de « Rooting For You ». Elle a eu honte et depuis, elle a refusé de la chanter (« Pourquoi j’écris des chansons comme ça aussi ? Je me piège toute seule -littéralement, j’allume une flamme sous mes propres fesses– »). Son manager est pourtant catégorique : impossible de faire ça aux fans.

La note passée, Hannah sert fièrement son poing ! Elle se détend et enchaîne avec la chanson qui a donné son titre au nouvel album « Truth Is A Beautiful Thing » :

Les hommes de la sécurité, intrigués, s’approchent pour poster « Strong » sur leur Instagram Stories -discrètement- (mais rien n’échappe à l’oeil vif d’Anna). Avant le rappel, le groupe de Nottingham offre au public parisien le planant « Big Picture ».

94800-zUb_8Dkan1wS8s_2lYWE4Q

« Montpellier en a mis un ! »

Un voisin suivant le match Montpellier-OM sur son IPhone

Il est un peu plus de 22h. Après quelques applaudissements -timides mais nourris-, London Grammar revient sur scène : c’est l’heure de « Bones of Ribbon » et de l’entêtant « Oh Woman Oh Man ».

« Vous êtes trop gentils, Paris, merci beaucoup ! »

Dan, saluant le public avant la dernière chanson

Dans une lumière bleutée psychédélique, le show se clôt par « Metal & Dust ». La queue de cheval blonde d’Hannah Reid se balance au rythme de la batterie.

Standing ovation : le public est conquis. En réenfilant bonnets et gants, les spectateurs discutent : beaucoup sont frustrés par la courte durée du concert -1h20-. Une fan les défend : imagine un peu la fatigue vocale pour Hannah ! Son compagnon fait la moue, peu convaincu par l’argument.

« C’est vrai que c’était court. Mais bon en même temps, on en veut toujours plus »

Un spectateur philosophe à la sortie du concert

« Tous les hommes ont un cancer qui les ronge, un excrément quotidien, un mal récurrent : leur insatisfaction ; le point de rencontre entre leur être réel, squelettique, et l’infinie complexité de la vie »

Cesare Pavese, Le Métier de vivre

billet london grammar 001.jpg


Revue de tweets

Capture d’écran 2017-12-04 à 21.26.23.png

Capture d’écran 2017-12-04 à 21.26.53.pngCapture d’écran 2017-12-04 à 21.26.07.png


2 albums – 4 chansons

Pour vous donner envie de découvrir l’univers du groupe, Anna K. a choisi quatre titres.

  • « Strong », If You Wait, 2013

Excuse me for a while
While I’m wide-eyed
And I’m so down caught in the middle

Excuse-moi un moment
Alors que j’ai les yeux écarquillés
Et je suis prise au piège entre deux feux

  • « Wasting My Young Wears », If You Wait, 2013

I’m wasting my young years
It doesn’t matter here

Je gâche ma jeunesse
Peu importe

  • « Trials », Truth Is A Beautiful Thing, 2017

When I’m with you I’m not alone
I still believe I might not be enough

Quand je suis avec toi, je ne suis pas 
Je crois toujours que je ne suis peut-être pas assez bien

  • « Non Believer », Truth Is A Beautiful Thing, 2017

All that we are, all that we need
They’re different things

Ce que nous sommes, ce dont nous avons besoin
Ce sont des choses différentes

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s