Loi Blanquer : école de la confiance ou école de la défiance… #3

Qu'est-ce qu'une EPLEI

Dans une série d’articles, nous revenons sur différentes propositions de la loi Blanquer. Aujourd’hui, nous parlerons donc des EPLEI

Que sont les EPLEI de la loi confiance

Qu’est-ce qu’une EPLEI ?

Le projet de loi « pour une école de la confiance » qui est examinée par le sénat cette semaine , prévoit la création d’établissements publics locaux d’enseignement international. Les EPLEI. 

Ces établissements d’excellences s’inspirent de l’école européenne de Strasbourg (Bas-Rhin), ouverte en 2015. Cette dernière accueille les enfants dont les parents travaillent dans les institutions européennes et ceux ayant comme langue maternelle une langue européenne autre que le français. 

Les EPLEI de “l’école de la confiance doivent permettre de suivre une scolarité multilingue, de la maternelle jusqu’au bac.

Pour cela, elles accueilleront des élèves de la maternelle à la terminale, pour les préparer à l’ “option internationale” du diplôme national du brevet et du bac ou au baccalauréat européen ou bien encore à la délivrance simultanée du baccalauréat général et du diplôme ou de la certification permettant l’accès à l’enseignement supérieur dans un État étranger ».

EPLEI l’école supra-élitiste de demain ?

Les syndicats, enseignants et directeurs craignent que ces écoles ne soient réservées qu’aux élèves issus de milieux favorisés. En effet, tous les élèves sont censés pouvoir y postuler, à condition d’avoir un niveau en langue étrangère suffisant pour pouvoir suivre les cours en anglais, allemand… Une promesse d’équité qu’on a dû mal à croire… En effet, les élèves qui ont pu être envoyés en séjour linguistique par leurs parents ou qui ont beaucoup voyagé sont rarement issus des milieux populaires ou défavorisés.

Si un amendement stipule que les recteurs devront «veiller à la mixité sociale au sein des établissements publics locaux d’enseignement international lorsqu’ils décident de l’affectation des élèves en leur sein» la question mérite toujours d’être posé. Qui risque d’être exclu des EPLEI ?


Please follow and like us:
error

1 thought on “Loi Blanquer : école de la confiance ou école de la défiance… #3

  1. En 2003, le projet de loi de modernisation universitaire de Luc Ferry prevoyait la creation d’etablissements publics de cooperation universitaire (EPCU). Le texte est ajourne mais l’idee est reprise en 2004 avec le rapport des Etats generaux de la recherche : « Les PRES sont des structures federatives permettant une lisibilite et une qualite de recherche au meilleur standard international. Cette proposition s’oppose a la notion de poles thematiques restreints (poles d’excellence ou de competitivite) concentrant tous les moyens ; elle ne s’oppose pas a la mise en ?uvre de partenariats etroits sur des thematiques specialisees. Il convient de rappeler que ces partenariats ne peuvent s’operer que dans un reseau d’echanges et de savoirs deja existant qui sera renforce par les PRES. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *